Employeur

Accès employeur

Les Aides

En tant qu’employeur, vous avez des aides pour recruter un apprenti.

Si vous recrutez un apprenti qui prépare un diplôme de Niveau IV ou V (AES, Moniteur Educateur, Technicien en intervention sociale et familiale, Aide soignant) et que votre effectif ne dépasse pas 250 personnes, vous pouvez avoir des aides

  • 4215 € la première année
  • 2000 € la deuxième année
  • 1000 € la troisième année

De quoi vous donner un coup de pouce pour favoriser l’apprentissage !

 

Les Démarches

1ère hypothèse

J’ai recruté un (e) apprenti (e) qui n’a pas encore passé les tests de sélection *

  1. Je contacte le CFA pour l’aspect administratif
  2. Si l’apprenti (e) réussit les tests de sélection, le CFA m’envoie les formulaires à compléter (CERFA à compléter en 3 exemplaires originaux) ainsi que la liste des pièces administratives à joindre
  3. Je choisis un maître d’apprentissage (voir guide des bonnes pratiques), éventuellement un suppléant
  4. Je remplis et signe le CERFA avec l’apprenti et renvoie celui-ci avec toutes les pièces afférentes au CFA, lequel s’occupe ensuite de la démarche d’enregistrement auprès des organismes compétents
  5. En parallèle, le CFA me met en lien avec l’UFA pour la partie pédagogique (l’alternance, le volume horaire, les référentiels…)
  6. J’adresse à l’URSSAF avant l’embauche, la Déclaration Unique d’Embauche et je prend RV à la médecine du travail pour l’apprenti.

* Dans ce cas là, l’apprenti (e) doit déposer un dossier d’inscription aux tests de sélection (dossier disponible sur les sites Internet des UFAs)

 

2ème hypothèse

J’ai contacté l’UFA pour trouver un (e) apprenti (e), ou parce que j’ai déjà un (e) apprenti (e) sélectionné (e)

  1. L’UFA contacte le CFA
  2. Le CFA m’envoie les formulaires à compléter (CERFA à compléter en 3 exemplaires originaux ) ainsi que la liste des pièces administratives à joindre
  3. Je choisis un maître d’apprentissage (voir guide des bonnes pratiques), éventuellement un suppléant
  4. Je remplis et signe le CERFA avec l’apprenti et renvoie celui-ci avec toutes les pièces afférentes au CFA, lequel s’occupe ensuite de la démarche d’enregistrement auprès des organismes compétents
  5. En parallèle, le CFA me met en lien avec l’UFA pour la partie pédagogique (l’alternance, le volume horaire, les référentiels…)
  6. J’adresse à l’URSSAF avant l’embauche, la Déclaration Unique d’Embauche et je prends RV à la médecine du travail pour l’apprenti

 

Pourquoi recruter un apprenti ?

voici 10 bonnes raisons pour recruter un apprenti

  • des aides
  • un salarié parfaitement formé à l’issue de son apprentissage
  • un salarié rapidement opérationnel à l’issue de sa formation
  • une diversité au sein de l’entreprise
  • une meilleure intégration d’un nouveau salarié (la période d’apprentissage étant suffisamment longue)
  • respect de l’obligation d’emploi si l’apprenti bénéficie d’une RQTH
  • un salarié suivi pendant sa formation (CFA – Ecole – Employeur)

Les rémunérations des apprentis

La loi du 5 septembre 2018 a fixé de nouveaux niveaux de rémunérations en fonction de l’âge des apprentis.

  • Pour les jeunes âgés de 18 à 20 ans

a) 43 % du SMIC pendant la première année d’exécution du contrat

b) 51 % du SMIC pendant la deuxième année d’exécution du contrat

c) 67 % du SMIC pendant la troisième année d’exécution du contrat

  • Pour les jeunes âgés de 21 à 25 ans

a) 53 % du SMIC ou, s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat

b) 61 % du SMIC ou,  s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat

c) 78 % du SMIC ou,  s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat

  • Pour les jeunes âgés de 26 ans et plus, 100 % du SMIC ou,  s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat