Apprenti

Accès apprentis

Devenir apprenti-e

C’est tout d’abord s’impliquer dans son avenir, et dans son apprentissage : être acteur de sa formation.

Dans le secteur du sanitaire et social, les épreuves d’admissibilité sont ouvertes à partir de l’âge de 18 ans. Le contrat d’apprentissage peut donc s’appliquer aux jeunes de 18 à 29 ans révolus.

Les personnes qui bénéficient d’une reconnaissance de travailleur handicapé (RQTH) ne sont pas concernés par la limite d’âge.

L’apprenti bénéficie d’un statut de salarié, et le contrat de travail relève des dispositions du code du travail (L. 6211 – 1 à L 6261-2).

En conséquence, il dispose des mêmes droits que les autres salariés que ce soit concernant les congés ou encore par exemple, la protection sociale.

Une période d’essai s’applique à tous les contrats d’apprentissage. Elle est de 45 jours.

L’apprenti bénéficie d’une aide de 500 € de la part du CFA pour passer son permis de conduire (pour les modalités, merci de contacter le CFA).

Les repas et l’hébergement sur le temps de formation sont pris en charge sur présentation d’un justificatif (facture et/ou ticket de caisse) à hauteur de :

  • 3 € par repas
  • 6 € par nuit d’hébergement

C’est son organisation alternant période en organisme de formation habilité (UFA / CFA) et en établissement d’accueil qui permet ainsi une intégration progressive de l’apprenti dans le métier visé.

Les rémunérations des apprentis

La loi du 5 septembre 2018 a fixé de nouveaux niveaux de rémunérations en fonction de l’âge des apprentis.

  • Pour les jeunes âgés de 18 à 20 ans

43 % du SMIC pendant la première année d’exécution du contrat

51 % du SMIC pendant la deuxième année d’exécution du contrat

67 % du SMIC pendant la troisième année d’exécution du contrat

  • Pour les jeunes âgés de 21 à 25 ans

53 % du SMIC ou, s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat

61 % du SMIC ou,  s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat

78 % du SMIC ou,  s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat

  • Pour les jeunes âgés de 26 ans et plus, 100 % du SMIC ou,  s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la première année d’exécution du contrat