FAQ

Apprenti

1) Quelles sont les conditions pour être apprenti ?

Vous devez avoir entre 18 et 29 ans révolus.
Cette limite d’âge n’est plus valable si vous bénéficiez d’une reconnaissance de travailleur handicapé ou si vous êtes sportif de haut niveau.

 

2) Un apprenti est-il rémunéré ?

Oui. Le code du travail prévoit une base légale de rémunération. A cela s’ajoute les conditions prévues par la convention collective de l’employeur et les éventuels accords d’entreprise.

18 à 20 ans

  • 43 % du SMIC pendant la première année d’exécution du contrat
  • 51 % du SMIC pendant la deuxième année d’exécution du contrat
  • 67 % du SMIC pendant la troisième année d’exécution du contrat

21 à 25 ans

  • 43 % du SMIC pendant la première année d’exécution du contrat
  • 51 % du SMIC pendant la deuxième année d’exécution du contrat
  • 67 % du SMIC pendant la troisième année d’exécution du contrat

Pour les 26 ans et plus

100 % du SMIC ou s’il est supérieur, du salaire minimum conventionnel correspondant à l’emploi occupé pendant la durée d’exécution du contrat

 

3) Quelles sont les aides auxquelles l’apprenti peut prétendre ?

L’apprenti peut bénéficier d’une aide de 500 €  pour passer son permis de conduire.

L’apprenti peut bénéficier d’une prise en charge partielle de ses frais d’hébergement et restauration (sur les temps de formation). Les montants de remboursement sont fixés par l’OPCO (Opérateurs de compétence) de l’employeur.

Le CFA peut également fournir une aide ponctuelle en cas de coup dur (fonds social).

 

4) L’apprenti doit il payer sa formation ?

Non, l’apprenti ne paye pas sa formation, elle est prise en charge par l’OPCO de son employeur.

 

5) Comment se passe la recherche d’un employeur ?

C’est à l’apprenti de chercher son employeur, en envoyant CV et lettre de motivation. En cas de recherches infructueuses, le CFA peut venir en appui pour chercher un employeur.

 

6) Quel est le statut de l’apprenti pendant sa formation ?

L’apprenti tout au long de sa formation a le statut de salarié. A ce titre, il a les mêmes devoirs et obligations qu’un salarié de l’institution avec laquelle il est en contrat.

 

7) Comment accéder à l’apprentissage ?

Le futur apprenti doit s’inscrire et passer les sélections liées au diplôme visé (soit via Parcoursup soit directement avec les sélections mises en place par les organismes de formations). En parallèle, le candidat doit chercher son employeur afin d’obtenir de sa part une promesse d’embauche. Une fois les sélections passées et obtenues, ainsi que la promesse d’embauche obtenue, le candidat peut passer en apprentissage.

 

Employeur

1) L’employeur doit il payer la formation des apprentis ?

Les frais pédagogiques sont pris en charge par l’OPCO de l’employeur, via un financement de France Compétences. Restent à charge de l’employeur les rémunérations des apprentis. Les démarches auprès de l’OPCO sont faites conjointement par l’employeur et le CFA.

 

2) De quelles aides et sous quelles conditions l’employeur peut il bénéficier ?

Si l’effectif de l’entreprise est de moins de 250 salariés, et que les apprentis recrutés préparent un diplôme de niveau 3 et 4, l’entreprise peut bénéficier de l’aide unique

  • 4125 € la première année
  • 2000 € la deuxième année
  • 1200 € la troisième année

L’employeur bénéficie également de dégrèvements de charges (réduction Fillon)

 

3) Un salarié de l’institution peut-il basculer en apprentissage au cours de son contrat ?

Oui, vous pouvez faire basculer un salarié en apprentissage si ce dernier répond aux conditions d’âge d’entrée en apprentissage. Dans ce cas, le contrat de travail est suspendu le temps du contrat d’apprentissage.

Lorsque le salarié est titulaire d’un CDI, son contrat peut, après accord entre le salarié et l’employeur, être suspendu pendant la durée d’un contrat d’apprentissage conclu chez le même employeur. A la fin du contrat d’apprentissage, le salarié recouvre son CDI.

 

4) Comment se passe le suivi de l’apprenti ?

Vous devez nommer un maître d’apprentissage pour encadrer au maximum 2 apprentis et un redoublant. Le maître d’apprentissage doit être titulaire d’un diplôme équivalent ou supérieur à celui préparé par l’apprenti et avoir une expérience professionnelle de 2 ans.

 

5) A quelle fréquence l’apprenti sera-t-il présent dans l’institution ?

Le calendrier est fourni avant la signature du contrat et peut varier selon l’organisme de formation. En tant que CFA d’employeur, l’ADAPSSA met tout en œuvre pour que le rythme de l’alternance ne soit pas un frein pour l’employeur.

 

6) Quels sont les engagements que l’employeur prend en recrutant un apprenti ?

C’est le même que celui que vous prenez quand vous recrutez un salarié.

Les 2 parties bénéficient d’une période d’essai de 45 jours (jours de présence en entreprise).

L’employeur s’engage à faire progresser l’apprenti tout au long de son contrat, en lui confiant au fur et à mesure de l’acquisition de ses compétences des tâches avec de plus en plus de responsabilités.